Rechercher

ANNÉES 40-50: RECONSTRUIRE

Rino Snaidero donne naissance à une grande histoire entreprenariale et familiale

Au lendemain d’une guerre dévastatrice pour l’Europe et pour la région du Frioul, peu nombreux sont ceux qui ont encore la force et le courage de regarder au-delà des décombres. Et ceux en mesure de se projeter dans le futur sont encore moins nombreux. Parmi ces pionniers d’après-guerre, il y a Rino Snaidero, un charismatique frioulan. Le jeune homme décide de poursuivre le défi de son temps, qui deviendra ensuite le pari –gagné- d’une vie.

Un pari qui s’appuie, non pas sur le hasard, mais plutôt sur l’intelligence cognitive et manuelle: en somme, sur la vertue du travail. Et de cette manière, en janvier 1946, Rino Snaidero fait pour la première fois ce qu’il fera tout au long de sa vie ensuite: il rompt avec les traditions et innove. Il met un terme à la tradition familiale et décide de devenir artisan et de produire du mobilier. Mais il le fait tout en installant et en inaugurant son atelier à l’arrière de la maison de son père, à Deveacco, un hameau de Majano (Udine). A cet évènement marquant, vient s’ajouter le 9 mars de la même année, son mariage, le début d’une belle histoire familiale.

Arrivé à ce point, la volonté de plus en plus pressante de créer des opportunités de travail et d’apporter des perspectives sereines et stables  pour les paysans des alentours, et pour ses propres fils plus tard, pousse Rino Snaidero à agir. Et ceci sans courir le risque – qui jusqu’ici était presque certain- de voir tout un avenir s’envoler, regroupant ces mêmes paysans et fils, et prendre la route du sacrifice, c’est-à-dire l’émigration. Ainsi, le projet d’entreprise et le projet familial en sont venus, en quelques sortes, à s’accorder.

Déjà dans son premier atelier, Rino engage seize personnes. Dans les premiers temps, seul du mobilier pour chambres à coucher est produit même si par la suite, des fenêtres sont également fabriquées pour répondre aux besoins des nouvelles habitations individuelles. Mais l’atelier ne suffit plus. Un hangar prend donc place là où se trouvait le potager de son père Francesco, et une toute nouvelle machinerie trouve ici refuge, leur permettant par la suite d’effectuer un travail plus précis. D’une production artisanale, on passe à une production entièrement industrialisée, avec une fabrication en série. Toujours à Deveacco, dans la commune de Majano, une maison est louée afin d’y installer une première exposition permanente de la production d’entreprise.

En 1959, année réellement cruciale pour l’histoire et le développement de l’entreprise, Rino Snaidero prend trois grandes décisions: il choisi de créer la “Rino Snaidero & C”, et transforme ce qui était jusqu’ici désigné comme un atelier, en une véritable entreprise, structurellement parlant. Il opte définitivement pour la seule production de meubles de cuisine, ce qui lui permet d’optimiser et de sérialiser les lignes de production, déjà dans l’optique d’une fabrication entièrement industrialisée. Il investie ensuite les économies mises de côté dans un terrain d’un hectare situé à Majano - dans ce qui s’appellait alors la “Viale Europa Unita” (autrement dit l’Avenue de l’Europe Unie) et qui  porte aujourd’hui le nom de “Viale Rino Snaidero Cavaliere del Lavoro” (en référence au titre de Chevalier du travail remis à Rino Snaidero). Et c’est à cet endroit que, le 9 janvier 1960, fut inaugurée la nouvelle implantation industrielle de l’Entreprise.

Il est vrai que, parmi les vertus associées à l’entrepreneur et au pionnier, au-delà du courage, l'on doit ajouter la prévoyance: Rino Snaidero prend rapidement en compte les changements qui se profilent et l’évolution des tendances. Au cours des quelques années qui suivirent la fin de la guerre, il comprit que les chambres à coucher n'étaient plus un terrain fertile pour les affaires et la recherche. C’est le temps des premières cuisines américaines, celles issues d’une nouvelle conception et modulaires, que l'on aperçoit dans les revues et qui font parler d’elles. Les premiers appareils électroménagers bouleversent déjà l’ordre traditionnel propre à l’espace de la cuisine. Celui-ci doit donc être réorganisé selon de nouveaux principes et un nouveau critère de type anthropologique. Ainsi, Rino Snaidero s'apprête à relever un défi associant commerce et recherche en décidant de se positionner en première ligne sur le marché de la cuisine. Un défi qui s’avèrera audacieux mais aussi fructueux.

CREER VOTRE CATALOGUE

Sélectionnez un des catalogues que Snaidero a préparé pour vous, et a personnalisé selon vos données.

La création du catalogue peut prendre quelques minutes.
Les champs marqués d'un astérisque * sont obligatoires.