Rechercher
cuisine design Krios

ANNÉES 70-80: MÉTHODE DESIGN

Snaidero place son projet de croissance au coeur de son identité d’entreprise

SNAIDERO PLACE SON PROJET DE CROISSANCE AU COEUR DE SON IDENTITÉ D'ENTREPRISE

 A la fin des années 60, le fondateur visionnaire perçoit l’urgence d’une évolution de la politique de production dans l’Entreprise. Pour cela, il faut consolider et refonder un rapport de concurrence avec les grandes firmes italiennes du design industriel, qui fascinent le monde entier en instaurant une véritable tendance du “Made in Italy”. Néanmoins, les nouvelles recherches théoriques et les expériences de production propres au design italien ne doivent plus être l’apanage d’un cercle restreint de constructeurs, lui-même tourné vers une clientèle d’élites. C’est en effet le moment de tester leur validité et leur efficacité au travers d’un nouveau rapport avec le public, désormais plus large. Avide de nouveautés et de modernité -expressive et fonctionnnelle- ce public commence à s'exprime, au travers d'exigences qui ont mûri.

En 1973, Rino Snaidero décide d’agrandir son usine à Majano. Une fois les travaux fini en 1978, elle s’étend sur un espace de 100 000 mètres carrés, où sont repartis de façon organisée tous les différents ateliers de production, les entrepôts, la cantine et les services sociaux. A l’intérieur, vit toute une population composée de 1300 personnes. En plus de cela, l’Entreprise, alors en pleine expansion, ouvre trois nouvelles filiales commerciales: à Paris, à Londres et à Zurich.

Who designed the new and futuristic factory in Majano? In 1975 Rino Snaidero, who in the meantime had been invested as a Knight of Industry, entrusted Angelo Mangiarotti – professor at the Institute of Technology in Chicago and renowned architect in Milan – with the design of the new Company headquarters. The courageous and enterprising entrepreneur and the celebrated and visionary architect immediately struck up a productive relationship based on mutual professional admiration and human charm. During the 1970s the architect was working on a series of mushroom-shaped blown glass vases: a design solution that was adopted on a construction level for the design of the new and imposing headquarters for Snaidero. The bold design solution proposed by Mangiarotti was resolved by the innovative choice of building the facade from fibreglass attached to a reinforced concrete structure supported by four columns. The result was a magnificent building with extremely refined materials and support structures, characterised by slightly protruding elliptical windows that became round in the curvature of the corners.

Mais tandis ce que le chantier avance, arrive l’inimaginable. Toute la région du Frioul, ainsi que la commune de Majano (qui se trouve  à seulement cinq kilomètres de l’épicentre), connaissent un terrible tremblement de terre le 6 mai 1976. Rino Snaidero est alors au Canada. Il revient immédiatement vers sa famille, mais aussi ses ouvriers et ses usines. Ces dernières furent anéanties, et ceux qui y travaillaient ne se trouvaient guère mieux. Le séisme a fait des victimes et détruit plusieurs maisons et entreprises des environs. Mais Rino Snaidero ne se laisse pas abattre et, prêt à affronter ce que l'on pourrait qualifier de nouvelle période d’après-guerre, il encourage tout ceux qui l'entourent, inspirant force et volonté: “Ne nous résignons pas, les difficultées s’affrontent avec de la poigne.” Et lucide, il ajoute: “ Quand il arrive de grands désastres, on a besoin d’avoir un toit pour dormir, mais il est  plus important encore de reconstruire immédiatement les lieux de travail et ensuite les maisons. Parce que si on ne peut pas travailler, les maisons ne servent pratiquement à rien.”

Et des paroles, il passe directement aux faits. Il fait aussitot renvoyer les machines rescapées vers l’établissement de Portogruaro, et c’est là-bas que la production reprend dans son intégralité, à peine dix jours après le séisme. Les commandes sont sauvées, assurant ainsi un futur aux ouvriers. Tout de suite après, il convoque l’architecte Angelo Mangiarotti afin que celui-ci reprenne sans perdre de temps, les travaux à l’intérieur du chantier, dûrement touché lui aussi. Ainsi, dès 1977, la réalisation du nouvel édifice est achevée, désormais suppléé par des solutions architecturales de pointe, en rapport aux risques sismiques.

Mais Rino Snaidero ne veut pas louper l’occasion d’une telle rencontre avec Angelo Mangiarotti, qu’il sollicite donc une seconde fois. Il lui confie la tâche cette fois-ci, de dessiner une cuisine qui prendra le nom de “Cruscotto”, une expression qui dit bien toute la recherche et les avancées au sujet des matériaux et de l'ergonomie. Une vraie réussite, en témoigne le prototype de cette nouvelle cuisine, immédiatement accueilli et exposé au MOMA New Yorkais.

Dans les années 80, celui qui sera en toute première ligne parmi les créateurs associés à Snaidero est l’architecte Giovanni Offredi, choisi pour son goût et sa sensibilité. Nombreuses sont ses esquisses qui auront donné vie à des projets d’une beauté raffinée, devenant pour beaucoup des modèles en matière de design - aussi bien pour le public que pour les critiques. Se succèdent alors de somptueuses cuisines telles que la “Krios”, “Kalia”, “Pragma”, “Elementi” et “Contralto”, toutes, chacune à leur façon, hautement innovantes et technologiques.

CREER VOTRE CATALOGUE

Sélectionnez un des catalogues que Snaidero a préparé pour vous, et a personnalisé selon vos données.

La création du catalogue peut prendre quelques minutes.
Les champs marqués d'un astérisque * sont obligatoires.